fbpx


GreenMove
vous rappelle !


Entrez votre numéro, nous vous rappelons dès que possible, gratuitement.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.


Appelez-nous !

Nos conseillers sont à votre écoute du lundi au vendredi de 9h à 18h (numéro gratuit)
01 84 60 90 40

CONSEILS

Pour un choix éclairé sur la voiture électrique, Greenmove vous propose ses fiches conseil.

AUTONOMIE

Quelle est mon autonomie ?

L’autonomie d’une voiture électrique est principalement liée à la taille de sa batterie, calculée en kilowatt-heure. Le nombre de kWh définit sa capacité à emmagasiner de l’énergie (et donc à la restituer lors de vos déplacements). Les batteries aujourd’hui sont de tailles variables : 22 kWh pour les anciens modèles de ZOE, 41 kWh pour la ZOE 40, 100 kWh pour une Tesla Model S 100D. Avec une ZOE 40 (batterie de 41 kWh), vous pouvez réaliser un trajet maximum de 300 kms.

Quels facteurs influencent mon autonomie ?

Il est très difficile de parler d’autonomie “réelle” tant l’autonomie est influencée par différents paramètres, et dans des proportions parfois importantes : la température extérieure, la vitesse, la topographie de la route, le style de conduite, l’usage du chauffage ou de la climatisation, la pression des pneus... A titre d’exemple, Renault indique sur son site qu’en moyenne, la batterie Z.E.40 (41 kWh) offre une autonomie maximale de 300 km en été et de 200 km en hiver.

En passant pour ce même modèle de 90 km/h à 130 km/h, on perd environ 100 kilomètres d’autonomie. Mais inutile de se crisper sur l’autonomie : ce qu’il faut retenir, c’est que c’est l’usage de votre voiture qui prime sur le choix de l’électrique ou non, sur le choix de la batterie et du mode de recharge.

Comment optimiser mon autonomie ?

Plusieurs pratiques permettent d’économiser votre batterie et donc d’optimiser votre autonomie :

  • En hiver, activez le préconditionnement de votre voiture, afin de profiter que votre voiture soit encore branchée au secteur pour la mettre à la bonne température.
  • En roulant, préférez les sièges chauffants et le volant chauffant au chauffage de l’habitacle, car ils sont beaucoup moins énergivores.
  • Adoptez une conduite souple et utilisez le mode “eco” disponible le cas échéant.
  • Vérifiez régulièrement la pression de vos pneus : au delà d’une meilleure tenue de route, cela vous permettra d’économiser de l’énergie.
  • Préférez un trajet à vitesse régulière et limitée, plutôt qu’un trajet avec plusieurs sections d’autoroute.

Sur le long terme, essayez de limiter les recharges rapides (50 kW) lorsqu’elles ne sont pas nécessaires. En effet, cela peut stresser inutilement les cellules de votre batterie, et à terme avoir un impact négatif sur ses performances.

Autonomies NEDC, WLTP et autonomie réelle : quelles différences ?

Longtemps, l’autonomie annoncée par le constructeur était très loin de celle effectivement observée : cela provenait du choix du protocole de mesure et d’homologation : le NEDC (New European Driving Cycle) qui était le référent jusqu’en septembre 2018 en Europe. Très peu réaliste, car il ne comporte aucune accélération marquée ni aucune phase suffisamment importante en vitesse élevée, il en résulte des autonomies affichées beaucoup trop optimistes : une autonomie réelle est parfois jusqu’à 50% moins élevée qu’une autonomie calculée selon le protocole NEDC ! Mais la norme NEDC a été récemment supplantée par le WLTP (depuis septembre 2018), protocole plus proche de la réalité, et qui va peu à peu s’imposer jusqu’en 2020.

L’autonomie réelle, elle, tient compte des facteurs évoqués ci-dessus et s’adapte en temps réel à votre situation de conduite. Pour fixer les idées, une ZOE 40 a une autonomie NEDC de 400 km, WLTP de 300 km, et une autonomie “réelle” qui varie entre 230 et 280 km avec un usage “moyen”.

RECHARGE

La grande majorité des recharges s'effectue à domicile, bien devant le lieu des travail ou les bornes à votre disposition sur la voirie ou des parkings publics.

Comment brancher ma voiture électrique ?
Pour recharger votre voiture à votre domicile, vous pouvez, quelle que soit votre voiture, vous brancher sur une prise domestique, ou faire installer une borne.
Vous pouvez également vous brancher sur les bornes qui sont présentes sur la voie publique (places réservées à cet usage) ou accéder aux bornes présentes dans les parkings payants ou dans le parking de votre employeur. Chaque type de borne a son système de facturation, les parkings incluant parfois ce coût au tarif de stationnement.
Enfin, si votre voiture électrique est agréée pour les charges rapides, vous pouvez accéder à certaines bornes de charge rapide, sur des parking de supermarché par exemple.

Quel câble utiliser ?
Pour effectuer une recharge il vous faut utiliser un câble adapté à la prise de votre voiture (type 1, type 2, CHADEmo ou COMBO EU par exemple), qui vous a été fourni à la livraison ou que vous avez acquis par la suite, en vous assurant de sa conformité avec les prescriptions du constructeur.
Pour les bornes à recharge rapide, les câbles sont directement attachés à la borne, il vous suffit de choisir celui qui s'adapte à votre véhicule.

Combien de temps pour une recharge ?

Le temps de recharge varie en fonction de votre voiture électrique et du moyen utilisé parmi ceux qui lui sont accessibles. Par exemple, pour recharger de 10kWh la batterie d'une ZOE à charge rapide (ce qui permet de parcourir 60 km environ), le temps peut varier entre moins d'un quart d'heure sur une borne publique à 43 kW et environ 5h30 sur une prise domestique à 8A, en passant par un peu plus de 3 heures sur une prise Green-Up à 14A ou 1h20 sur une borne Wallbox à 32A.

Une ZOE à charge normale présentera les mêmes temps de charge sauf qu'elle n'aura pas accès aux bornes publiques à 43 kW. Elle devra "se contenter" d'une puissance de recharge maximale de 22 kW, soit un temps de 30 mn pour 10kWh.

A noter : si vous ne faites que 50 km par jour et que vous avez la possibilité de recharger la nuit à votre domicile, une prise domestique vous suffit.

Comment identifier les bornes de recharge accessibles ?

Des applications comme celles fournies par Chargemap ou Renault vous permettent d'identifier les bornes à proximité de votre domicile ou des lieux où vous allez stationner, pour un rendez-vous par exemple. Elles renseignent les caractéristiques des types de prises accessibles et leur disponibilité.

SUBVENTION

MaJ décembre 2018

En bref : louer pendant plus de 2 ans une voiture électrique avec GreenMove, c’est entre 1000 et 5000€ d’aides de l’Etat, si vous laissez à la casse une ancienne voiture éligible à la prime à la conversion.

Quelles sont les différentes subventions sur l’électrique ?
Plusieurs aides existent sur la voiture électrique
1. la prime à la conversion : par cette subvention, l’Etat souhaite accompagner le renouvellement du parc automobile : vous troquez votre ancienne voiture contre une voiture plus récente moins polluante. Cette aide dépend de :
- votre ancienne voiture (diesel, essence)
- votre situation fiscale (imposable, non imposable)
- nouveau en 2019 : le kilométrage journalier pour vous rendre à travail (dans le cas des ménages les plus modestes)

2. le crédit d’impôt de 30% pour l’installation d’une borne : l’installation d’une borne de recharge n’est pas automatique : une simple prise Green’Up (prise renforcée) peut parfois suffire.

3. le bonus écologique : cette aide financière vise à acquérir ou louer pendant au moins 2 ans une voiture neuve émettant moins de 20 g de CO2 / km, comme toutes les voitures électriques.

A combien et quelles sont les conditions pour la prime à la conversion en louant une voiture électrique ?
Montant de la prime voiture électrique neuve (achat ou location pendant au moins 2 ans) : 2500€
Montant de la prime voiture électrique d’occasion (achat ou location pendant au moins 2 ans)
- 2500€ si vous êtes non imposable
- 1000€ si vous êtes imposable

Nouveau en 2019 : la prime peut être doublée si vous faites partie
- des 20% des ménages les plus modestes ou
- des actifs non imposables et qui parcourent plus de 60 km / jour entre le domicile et le travail
soit 5000€ pour une voiture électrique neuve, et 4000€ pour une voiture électrique d’occasion

Conditions d’éligibilité pour la voiture mise à la casse :
1. Pour les ménages imposables & les professionnels, il faut mettre au rebut soit
- une voiture diesel immatriculée en 2001 ou avant
- une voiture essence immatriculée  en 1997 ou avant

2. Pour les ménages non imposables, il faut mettre au rebut
- une voiture diesel immatriculée en 2006 ou avant
- une voiture essence immatriculée en 1997 ou avant

Conditions d’éligibilité pour la voiture électrique achetée :
La voiture (neuve ou occasion) doit avoir une immatriculation définitive en France, et vous ne pourrez pas la céder
- si achat : pendant 6 mois après son acquisition et avant d’avoir parcouru 6000 km avec
- si location longue durée : le contrat doit courir sur une durée de 2 ans minimum

Comment obtenir le crédit d’impôt de 30% pour l’installation d’une borne ?
Vous pouvez bénéficier du CITE (Crédit D’impôt à la Transition Écologique) pour l’installation d’une borne de recharge personnelle (wallbox), s’il s’agit :

  • de votre habitation principale (propriétaire, locataire, habitant à titre gratuit) et
  • d’une maison terminé il y a au moins 2 ans

La déduction ne peut dépasser plus de 8000€, mais rassurez-vous : le coût d’installation d’une borne est généralement compris entre 800 et 1600€

Si vous êtes en copropriété (appartement), une fois l’accord obtenu de votre syndic en AG, un autre programme d’aide (ADVENIR) couvre jusqu’à 50% de l’installation (600€ HT si le point de recharge est à usage individuel, 1300€ s’il est à usage collectif et répond à certaines exigences (puissance, sous-comptage…)

La prime peut alors être demandée une fois l’installation effectuée directement sur la plateforme ADVENIR.

Comment toucher la prime à la conversion ?
Vous devez d’abord mettre au rebut votre ancienne voiture dans un centre agréé VHU (Véhicule Hors d’Usage)  : ce centre se chargera de la recycler.

Les centres agréés VHU sont départementaux : une simple recherche sur Google : « Centre VHU + [N° de votre département] » vous permettra de les trouver.

Si vous achetez ou louez une voiture auprès d’un professionnel :
Le vendeur professionnel (ou le loueur) peuvent avancer le montant de la prime à la conversion (en déduction du prix d’achat TTC, ou du premier loyer de location).

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez effectuer la demande de bonus écologique auprès de l’ASP (Agence de Services et de Paiement).

Si vous achetez une voiture auprès d’un particulier : vous devrez effectuer cette démarche auprès de l’ASP, après avoir mis au rebut votre ancienne voiture.

Rappel : les voitures d’occasion ne bénéficient pas du bonus écologique de manière directe, en revanche leur prix est impacté à la baisse par le bonus sur le neuf.

INSTALLATION

Quels sont les points d'attention pour ma future installation ?

Si vous souhaitez utiliser une prise domestique, il faut que celle-ci soit reliée à la terre, et vous assurer que votre installation permette de délivrer la puissance nécessaire.
Le diagnostic par un électricien spécialiste pourra vous permettre d'en avoir le coeur net, et sera peut-être aussi l'occasion de lui demander de vous installer une prise renforcée Green-Up pour bénéficier d'une puissance supérieure. 
Si vous voulez installer une borne, des prestataires se sont spécialisés sur le sujet, nous pouvons vous orienter si vous le souhaitez. Les bornes permettent de charger plus rapidement que les prises domestiques, renforcées ou non. Selon le lieu où vous habitez, des aides peuvent être octroyées par votre mairie ou votre région.

J'habite en copropriété, ai-je le droit de me recharger dans le parking ou dans mon box ?

Si vous êtes en copropriété et qu'il y a un parking clos et couvert, vous avez un droit à la prise pour vous permettre d'installer une borne. Il faut en revanche que l'installation mette en place un compteur individuel pour ne pas faire supporter votre coût de recharge à la copropriété, et une procédure est à suivre au niveau de la copropriété.

Puis-je utiliser une rallonge ?

Si votre prise est un peu éloignée de l'endroit où vous garez votre véhicule, vous pouvez utiliser une rallonge (à condition que cette pratique soit autorisée par le manuel du constructeur). Cependant, les caractéristiques de cette rallonge peuvent empêcher la recharge. Privilégiez des rallonges en état impeccable, d'une longueur inférieure à 15 mètres et avec des fils de sections 2,5mm2. Et dépliez la rallonge pendant la charge pour qu'elle ne chauffe pas trop.

IMPACT ECOLOGIQUE

Quel est l’impact de la voiture électrique sur l’environnement ?

Le transport est le seul secteur dont les émissions de gaz à effet de serre ont augmenté en France depuis 1990, c’est donc un secteur clé de la transition écologique. Il représente environ 30% des émissions de gaz à effet de serre de l’Hexagone. Il dépend à 94% des carburants fossiles.

Aujourd’hui, l'impact d’une voiture électrique au changement climatique dans son cycle de vie complet en France est 2 à 3 fois meilleur que celui des véhicules thermiques, selon l’étude Le véhicule électrique dans la transition énergétique en France.

Quelles sont les sources de contribution au réchauffement climatique de la voiture électrique et quelles parts respectives représentent-elles ?

Potentiel de réchauffement global : résultats 2016-2030 comparés sur le segment des citadines (t CO2 -éq), Le véhicule électrique dans la transition énergétique en France.

1. La phase de production

50% de l’impact sur le climat d’une voiture électrique provient de la fabrication de la voiture (carrosserie, production d’acier, de plastiques) et 25% de la fabrication de la batterie. Pour cette dernière, les émissions sont associées à l’énergie consommée pour extraire, épurer et transformer les ressources minérales qui servent à la production des cellules de la batterie.

2. La phase d’usage

La phase d’usage représente la 2ème part la plus importante de l’impact environnemental de la voiture électrique. Elle dépend du mode de production de l’énergie utilisée pour recharger la batterie (et des externalités associées : émissions de polluants, de gaz à effet de serre, déchets radioactifs) et donc dépend de la politique énergétique de chaque pays.

En France, où l’électricité est essentiellement nucléaire et hydroélectrique, le mix est peu carboné, ce qui revient à un rejet de 11g de CO2 par km parcouru. En Allemagne, où les combustibles fossiles représentent 51% du mix énergétique, ou en Pologne où ils représentent 80%, le taux est plutôt de 60 à 120 g de CO2 par km parcouru.

Quel est l’impact de la voiture électrique sur la qualité de l’air ?

En roulant, la voiture électrique, contrairement aux véhicules thermiques, n’émet aucun polluant (dioxydes d’azote et particules), puisqu’il n’y a pas de pot d’échappement. L’abrasion des pneus et des freins n’est en revanche pas supprimée. Mais la réduction est globalement significative, et représente un atout majeur pour la qualité de l’air dans les villes. C’est d’ailleurs un des premiers enjeux de la politique de la voiture électrique en Chine.

Selon l’étude publiée en 2015, En route pour un transport durable, à l’échelle d’un parc de 4,4 millions de véhicules électriques en 2030 (dont les voitures hybrides rechargeables), les émissions à l’échappement de polluants atmosphériques des véhicules légers en France pourraient être réduites d’environ 72% pour le NOX et de 92% pour les particules fines (PM10).

Pourquoi augmenter l’usage d’une voiture électrique contribue t-elle à en réduire l’impact sur le réchauffement climatique ?

Les batteries ont une résistance suffisante sur leur durée de vie pour que leur usage s’intensifie : les échanges d’énergie peuvent être jusqu’à doublés sur une même durée de vie, sans que leurs performances ne soient dégradées. La variation du kilométrage a donc un effet limité sur l’impact carbone des véhicules électriques : la variation à la hausse de 20% du kilométrage se traduit par une hausse de 5% de l’impact total de la citadine. On a donc tout à y gagner à augmenter l’usage (via l’autopartage par exemple) et le kilométrage des voitures électriques. La seconde vie, et donc les voitures électriques d'occasion proposées par Greenmove, ont ainsi tout leur sens !

CONDUITE

Quelle est la différence de conduite entre une voiture électrique et une voiture diesel ou essence ? 
Les conducteurs de voiture électrique insistent sur 3 points :

1. le confort de conduite : souple et agréable, le moteur électrique séduit 

2. le silence : la voiture électrique est moins bruyante que celle disposant d’un moteur à explosion, à même vitesse évidemment.

3. la boîte automatique : elle est présente sur tous les modèles électriques, et participe du confort de conduite 

Comment prendre en main une voiture électrique ? 
Accélérez doucement : en effet le moteur électrique transmet plus rapidement l’énergie que le moteur à explosion. Tout le monde n’est pas pilote de rallye ! 

Freinez progressivement en utilisant le frein moteur : celui-ci permet en effet de régénérer la batterie sur certains des modèles. Un freinage en douceur vous permettra ainsi d’augmenter jusqu’à 20% l’autonomie de votre voiture. Sans compter que vos plaquettes et disques de frein dureront plus longtemps. Enfin, qu’il s’agisse d’accélération, freinage ou conduite en ville : soyez attentifs aux piétons et aux vélos, car votre voiture est plus silencieuse qu’avant ! 

Comment améliorer l'autonomie grâce à l'éco-conduite ?
L'éco-conduite, c'est-à-dire la conduite en douceur et en anticipation, est bonne pour la consommation comme pour l'environnement (vos pneus par exemple, s'usent moins vite). Par ailleurs, plus une voiture roule vite, plus elle consomme.

Dans le cas de la voiture électrique, adopter une conduite souple, anticiper les accélérations comme les freinages permet d'améliorer considérablement l'autonomie, en préservant la batterie et permettant sa recharge. Passagers comme piétons vous en seront reconnaissants.

Pour préserver l'autonomie de votre voiture, pensez également à réduire le chauffage l'hiver ou la climatisation l'été, qui peuvent la réduire jusqu'à 20%. Enfin, privilégiez des pneus bien gonflés et spécifiques au véhicule l'électrique, qui réduisent la consommation.

Vous souhaitez plus d'informations sur nos services